Voir tous les articles

Tableau synthèse : Nutrition et santé du cycle féminin

Évaluez cet article
(2 votes)

Résumé par Robert Johnson du livre FERTILITY, CYCLES AND NUTRITION, par Shannon, M., CCL, Cincinnati, 2001
(Avec quelques adaptations de Dre Suzanne Parenteau)


Trouble ou DésordreSymptômesÀ éviterÀ considérer
  • Syndrome prémenstruel (SPM) de types : « A », « H », « C » ou « D ». (voir aussi Candidose) Causé par : (voir sections qui suivent)
  • Fonction lutéale anormale
    (SPM)
  • Déficience en vitamine E
    (SPM)
  • Hypoglycémie (SPM)
  • Sensibilité à la prolactine
    (SPM)
  • “A” pour anxiété, nervosité, changements  d’humeur et irritabilité.
  • “H” (pour hyperhydration en
    anglais) rétention d’eau, gain de
    poids, enflure des extrémités,
    sensibilité des seins et gonflement
    abdominal.
  • “H” (pour hyperhydration en
    anglais) rétention d’eau, gain de
    poids, enflure des extrémités,
    sensibilité des seins et gonflement
    abdominal.
  • D” pour dépression, perte de
    mémoire, pleurs,
  • Aliments sucrés
  • Sel
  • Gras animal (viande, produits
    laitiers gras)
  • Alcool
  • Caféine (café, thé, cola, chocolat et
    certaines boissons énergisantes et
    certaines tisanes)
  • Tabac

  • Stratégie SPM (diète et suppléments)
  • Fibres alimentaires (pour réduire le
    niveau de progestérone)
  • Vitamines B6, C et E
  • Magnésium et zinc
Hypoglycémie (SPM)
  • SPM« C »
  • Migraines (déclenchées par une
    lumière intense, des odeurs, des
    aliments ou la caféine)
  • Stimule la prolactine
  • Aliments sucrés
  • Caféine (exacerbe l’hypoglycémie)
  • Gras saturés (de source animale ou
    hydrogénés)
  • Trop de calcium versus magnésium
  • Vitamines B3, B6, C et le groupe B (surtout l’acide folique)
  • Chrome, potassium, magnésium et
    zinc
  • Acide gras gamma-linoléique (huile
    d’onagre)
  • Diminuer le ratio de calcium à
    magnésium à 1 :2
Sensibilité plus grande à la
prolactine et prolactine trop
élevée (SPM)
  • SPM « A »
  • Dépression
  • Irritabilité
  • Rétention de liquide
  • Inconfort aux seins
  • Gras saturés (de source animale ou hydrogénés)
  • Trop de calcium versus magnésium
  • Vitamines B3, B6 et C
  • Magnésium et zinc
  • Acide gras gamma-linoléique (huile
    d’onagre)
  • Diminuer le ratio de calcium à
    magnésium à 1 :2
Sensibilité à la caféine (SPM)
  • SPM « A »
  • Anxiété
  • Irritabilité
  • Sommeil dérangé
  • Kystes au sein
  • Seins douloureux
  • Irrégularités du cycle
  • Infertilité

  • Caféine (café, thé, cola, chocolat, boissons énergisantes et certaines tisanes)
  • Médicaments qui contiennent de la
    caféine (Midol, Anacin et
    médicaments pour le rhume)
  • Vitamines du groupe B
  • Café limité à 2 tasses par semaine)
Hypothyroïdie
  • Café limité à 2 tasses par semaine)
  • Cycles longs
  • Cycles anovulaires
  • Patron de glaire « fertile » étiré
  • Menstruations abondantes
  • Galactorrhée (lait dans les seins
    d’une femme non-allaitante)
  • Fausses-couches tardives
  • Faible Q.I. des bébés



  • Sel iodé
  • Kelp (algues)
  • Vitamines C, E, A et du groupe B
  • Zinc et sélénium
  • Exposition au froid (exercices à
    l’extérieur)
Hyperthyroïdie
(très rare)
  • Température basale élevée
  • Cycles longs
  • Menstruation peu abondante
  • Sudation
  • Fébrilité, nervosité,  tremblements
  • Trop d’iode provenant de médicaments ou de la diète.
  • Consultation en endocrinologie

Maigreur excessive

  • Trop peu d’estrogène pour le développement folliculaire
  • Cycles longs
  • Cycles anovulaires
  • Aménorrhée


Embonpoint ou obésité
  • Trop d’estrogène par rapport à la progestérone
  • Aménorrhée
  • Irrégularités des cycles


Post-pilule
  • Menstruation abondante (ménorrhagie post-pilule)
  • Patron de glaire long et moins fertile
  • Ovulation retardée


Réduction de la glaire
  • Disparition de la glaire


Manque de fluidité de la
glaire
  • Glaire épaisse, d’apparence peu fertile


Hypersensibilité à la lumière
nocturne
  • Glaire insuffisante ou hésitante
  • Patron fertile sur plusieurs jours
  • Moins de 11 jours de phase lutéale
  • Tachetures prémenstruelles
  • Fausses-couches
  • En postpartum, saignements abondants, tachetures constantes ou prolongées
  • Tryptophane (abondant dans le lait)
  • Stratégie SPM (diète et suppléments)
  • Vitamines B2 et B6.
  • Magnésium
  • Technique du noir total
  • Technique du noir total et après trois cycles  sans amélioration, 3 jours de « lumière faible » 2 jours après la glaire la plus fertile.
Syndrome de l’ovaire polykystique
(SOPK)
Ovules ne mûrissent pas
complètement et restent
enfermés dans l’ovaire
  • Cycles longs ou aménorrhée
  • Température et glaire en  yoyo
  • Pilosité excessive Souvent obésité
  • Sucres
  • Chrome et vénédium
  • Exercice modéré

Ménorrhagie
(menstruations abondantes)

(Voir aussi hypothyroïdie et
post-pilule)


Menstruation de plus de 6 jours
Menstruation abondante
Nausée
Douleur incapacitante
  • Aspirine (épuise la vitamine K)
  • Antibiotiques et eau chlorée (détruisent la  flore intestinale qui produit de la vitamine K)
  • Vitamine D, calcium et magnésium (pour le processus de coagulation) Vitamines E, A et K.
  • Zinc
  • Riboflavonoïdes
  • Yogourt (ou capsules d’acidophilus)
  • Chlorophylle (utilisée par les sages femmes)
  • Cayenne

Dysménorrhée
(menstruation douloureuse)

(voir aussi Candidose)

  • Douleur incapacitante
  • Ibuprofen et aspirine (bloquent également les bonnes prostaglandines)
  • Stratégie SPM (diète et suppléments)
  • Magnésium et calcium
Endométriose
  • Menstruations douloureuses
  • Menstruations  abondantes
  • Douleur lors de  l’intromission

  • Stratégie SPM

Infection vaginale au
candida

(voir aussi Candidose)


  • Démangeaison ou sensation de brûlure
  • Rougeurs à la vulve et parfois aux hauts des cuisses
  • Pertes en plaques comme du fromage « cottage » qui sentent comme de la levure à pain.
  • Antibiotiques (détruisent les bactéries bénéfiques qui répriment le candida)
  • Aliments sucrés
  • Sucre artificiel
  • Caféine (café, thé, cola, chocolat et certaines tisanes)
  • Produits laitiers
  • Irritations à la vulve (par des vêtements serrés ou  isolants, qui encouragent la multiplication du champignon.
  • douches vaginales commerciales, qui détruisent les bactéries bénéfiques)
  • Irritation au clitoris (par la
  • stimulation manuelle, génitale ou orale)
  • Irritations du vagin (par les tampons super  absorbants, les stérilets et les éponges contraceptives)
  • Stratégie SPM (diète et suppléments)
  • Vitamines B6 et A.
  • Magnésium
  • Yogourt (ou capsules d’acidophilus)
  • Douche au yogourt
  • Abstinence d’intromission pendant l’infection
  • Traiter les deux conjoints

Candidose  polysystémique chronique


(Reliée au SPM, à l’infection vaginale, à la dysménorrhée et à la prostatite)

  • Infections vaginales répétées
  • Antibiotiques
  • Contraceptifs oraux
  • Corticostéroïdes
  • Aliments sucrés
  • Levure
  • Yogourt à levures actives(ou capsules d’acidophilus)
  • Vitamine B6.
  • Magnésium
  • Huile de lin
  • Traitements anti-candida aident le SPM

Infection bactérienne du
vagin ou de l’urètre




  • Odeur désagréable « de poisson »
  • Pertes vaginales grises ou jaunâtres
  • Démangeaisons
  • Douleurs au bas du dos
  • Douleur en urinant
  • Crampes
  • Irritation pendant l'intromission
  • Canneberge (jus pur très amer et difficile à trouver; on peut le mêler au punch commercial trop chargé de sucre ajouté)
  • Sous-vêtements serrés ou isolants qui favorisent la multiplication des bactéries
  • Irritations à la vulve
  •  Les douches vaginales commerciales qui détruisent les bactéries bénéfiques.
  • La stimulation manuelle, génitale ou orale du clitoris, qui peut contribuer à répandre l’infection)
  • Les stérilets, les diaphragmes, les capes et les tampons,  spécialement la variété super absorbante; leur manipulation peut causer ou favoriser l’infection; ces produits changent aussi l’écologie du vagin.
  • Vitamine A
  • Hygiène (surtout durant les menstruations et les jours secs)
  • Hygiène sexuelle (surtout génitaloral)
  • Douche au peroxyde
  • Boire assez pour uriner aux 2 h
  • Uriner tôt après la relation sexuelle
  • Abstinence de l’intromission pendant l’infection
  • Traiter les deux conjoints
  • Uriner en versant de l’eau sur la vulve ou dans le bain ou pendant la douche si la miction est atroce
Fausse-couches répétées en début de grossesse
  • Fausse-couches
  • Lumière nocturne
  • Médicaments non-autorisés par le médecin
  • Poids anormalement bas ou élevé
  • Excès de café
  • Alcool chez les deux conjoints
  • Nicotine chez les 2 conjoints
  • Exposition aux pesticides
  • Stratégie SPM
  • Techniques décrites dans Lumière
  • nocturne
  • Bioflavonoïdes
  • Vitamines E, A, C, du  groupe B et acide folique
  • Sélénium, iode et zinc.

Anomalies congénitales


  • Spina-bifida et autres  anomalies à la moelle épinière chez des bébés précédents
  • Bec de lièvre
  • Excès de vitamine A
  • Acide folique chez l’homme et la femme dès le projet de grossesse puis pendant au moins les premières 6 semaines
Toxémie de grossesse
(pré-éclampsie)
  • Haute pression et  présence de protéines dans l'urine en fin de grossesse
  • Douloureuses neuropathies aux mains et aux doigts
  • Enflure aux mains et aux pieds
  • Crampes aux jambes et aux mains
  • Bras qui s’engourdissent
  • Excès de sel
  • Vitamine B6 (surnommée la « vitamine anti-nausée »)
  • Magnésium
  • Gingembre

Préménopause



  • Menstruations abondantes et prolongées
  • Cycles de longueur variable
  • Bouffées de chaleur
  • Dépression (semblable au SPM « D »)
  • Hystérectomie (parfois évitable par autres thérapies)
  • Stratégie SPM (diète et suppléments)
  • Légère prise de poids si maigreur excessive.
  • Vitamine E et sélénium (bouffées de chaleur)
  • Vitamine A et zinc (sécheresse vaginale)
  • Vitamine D, calcium et magnésium (ostéoporose)


Symptômes à travers le cycle

Cycle

  • Anovulaires. Voir Hypothyroïdie, Maigreur
  • Irrégularités. Voir Caféine (SPM), Embonpoint et obésité
  • Longs. Voir Hypothyroïdie, Hyperthyroïdie, Maigreur, Syndrome de l’ovaire polykystique


Menstruation

  • Aménorrhée (pas de menstruations). Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Maigreur. Embonpoint et obésité
  • Faible. Voir Hyperthyroïdie
  • Abondante en post-pilule. Voir Post-pilule
  • Abondante. Voir Ménorrhagie, Hypothyroïdie, Endométriose, Préménopause, Lumière nocturne
  • Plus de 6 jours (ménorrhagie). Voir Ménorrhagie, Préménopause
  • Douloureuse (dysménorrhée). Voir Ménorrhagie, Dysménorrhée, Endométriose


Température basale

  • Basse (36.2˚C et moins). Voir Hypothyroïdie
  • Haute. Voir Hyperthyroïdie
  • Yoyo. Voir Syndrome de l’ovaire poly-kystique
  • Petit décalage (moins de 0.2˚C). Voir Fonction lutéale anormale (SPM)


Patron de glaire

  • Yoyo. Voir Syndrome de l’ovaire polykystique
  • Moins fertile. Voir Post-pilule
  • Prolongé. Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Post-pilule
  • Insuffisant. Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Lumière nocturne
  • D’apparence peu fertile . Voir Augmentation de la fluidité de la glaire
  • Absente. Voir Réduction de la glaire
  • « Fertile » sur plusieurs jours. Voir Hypothyroïdie, Lumière nocturne


Col


Ovulation

  • Retardée. Voir Post-pilule


Phase lutéale

  • Moins de 11 jours. Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Lumière nocturne


Grossesse

  • Fausse-couche en début. Voir Fausses-couches répétées en début de grossesse, Lumière nocturne
  • Fausse-couche tardive. Voir Hypothyroïdie
  • Difficultés à soutenir la grossesse. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)


Pertes roses

  • Tachetures ou « spotting ». Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Spotting constant et prolongé. Voir Lumière nocturne (en postpartum)


Sensibilité aux seins

  • Seins sensibles ou douloureux. Voir Syndrome prémenstruel (SPM), Déficience en vitamine E (SPM), Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM), Caféine (SPM)
  • OEdème des extrémités. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Galactorrhée (la
  • it dans les seins d’une femme non-allaitante). Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Hypothyroïdie


Symptômes divers

  • SPM. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)


Rapports sexuels


Infections

  • Vaginales. Voir Infection vaginale au candida, Candidose, Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre


Dérangements

  • Médicaments. Voir Caféine, Hyperthyroïdie, Réduction de la glaire, Fausse-couches répétées en début de grossesse, Anomalies du sperme, Dysménorrhée (menstruations douloureuses), Candidose
  • Antibiotiques. Voir Ménorrhagie, Infection vaginale au candida, Candidose


Index de symptômes et de certains mots clés

A   
  • Alcool, Excès de. Voir Fausse-couches répétées en début de grossesse
  • Aménorrhée (pas de menstruations). Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Embonpoint, obésité, maigreur
  • Anovulaire. Voir Hypothyroïdie, Maigreur
  • Antibiotiques. Voir Ménorrhagie, Infection vaginale au candida, Candidose
  • Anxiété. Voir Caféine (SPM), Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Augmentation de l’appétit. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Augmentation de la fluidité de la glaire. Voir Augmentation de la fluidité de la glaire
B
  • Bec de lièvre. Voir Anomalies congénitales
  • Bouffées de chaleur. Voir Préménopause
  • Bras qui s’engourdissent. Voir Toxémie (pré-éclampsie) de grossesse
C
  • Café, Excès de. Voir Fausse couches répétées en début de grossesse
  • Candidose, Infections vaginales répétées. Voir Candidose, SPM, Infection vaginale, Dysménorrhée, Prostatite
  • Candidose polysystémique chronique. Voir Candidose, SPM, Infection vaginale, Dysménorrhée, Prostatite
  • Cayenne. Voir Ménorrhagie (menstruations abondantes)
  • Changements d’humeur. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Chlorophylle (utilisé par les sages femmes). Voir Ménorrhagie (menstruations abondantes)
  • Confusion. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Crampes. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Crampes aux jambes et aux mains. Voir Toxémie (pré-éclampsie) de grossesse
  • Cycle irrégularités du. Voir Caféine (SPM), Embonpoint et obésité
  • Cycles anovulaires. Voir Hypothyroïdie, Maigreur
  • Cycles longs. Voir Hypothyroïdie, Hyperthyroïdie, Maigreur, Syndrome de l’ovaire poly-kystique
D
  • Démangeaisons. Voir Infection vaginale au candida, Candidose, Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Dépression. Voir Syndrome prémenstruel (SPM), Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM)
  • Désir sexuel faible. Voir Candidose, Prostatite
  • Développement embryonnaire, Difficultés du. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Difficultés à soutenir la grossesse. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Difficultés de devenir enceinte. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Difficultés du développement embryonnaire. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Dos, Douleurs au bas du. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Douleur aux seins. Voir Caféine (SPM)
  • Douleur en urinant. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Douleur incapacitante. Voir Dysménorrhée, Ménorrhagie
  • Douleur lors de l’intromission. Voir Endométriose
  • Douleur, Menstruations. Voir Endométriose
  • Douleurs au bas du dos. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
E
  • Embryon, Difficultés du développement. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Enceinte, Difficultés de devenir. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Endocrinologue. Voir Hyperthyroïdie
  • Enflure des extrémités. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Enflures aux mains et aux pieds. Voir Toxémie (pré-éclampsie) de grossesse
  • Étourdissements. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
F
  • Faiblesse. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Fatigue. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Fausse couche. Voir Fausse couches répétées en début de grossesse, Lumière nocturne
  • Fausse couche tardive. Voir Hypothyroïdie
  • Fibre (pour réduire le niveau de progestérone). Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Fluidité, Augmentation de la fluidité de la glaire. Voir Augmentation de la fluidité de la glaire
  • Fringale de sucré. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
G
  • Gain de poids. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Galactorrhée (lait dans les seins d’une femme non-allaitante). Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Hypothyroïdie
  • Glaire d’apparence plus fertile. Voir Augmentation de la fluidité de la glaire
  • Glaire en yoyo. Voir Syndrome de l’ovaire poly-kystique
  • Glaire insuffisante. Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Lumière nocturne
  • Glaire, Augmentation de la fluidité de la. Voir Augmentation de la fluidité de la glaire
  • Glaire, Disparition de la. Voir Réduction de la glaire
  • Glaire, patron de glaire « fertile » étiré. Voir Hypothyroïdie
  • Glaire, Patron de glaire long et moins fertile. Voir Post-pilule
  • Glaire, Patron de glaire moins fertile. Voir Post-pilule
  • Glaire, Patron de glaire prolongée. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Gonflement abdominal. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Grossesse, Difficultés à soutenir la. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Grossesse, Haute pression en fin de. Voir Toxémie (pré-éclampsie) de grossesse
  • Grossesse, Protéine dans l'urine, en fin de. Voir Toxémie (pré-éclampsie) de grossesse
  • Guafénésine (utilisée en clinique de fertilité). Voir Augmentation de la fluidité de la glaire
H
  • « Hyperhydration » ou rétention d’eau. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
I
  • Igname sauvage (progestérone bio-identique). Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Impotence. Voir Candidose, Prostatite
  • Inconfort aux seins. Voir Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM)
  • Infection de la prostate. Voir Prostatite
  • Infection vaginale. Voir Infection vaginale au candida, Candidose, Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Infertilité. Voir Caféine (SPM)
  • Insomnie. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Intromission, Douleur lors de. Voir Endométriose
  • Intromission, Irritation pendant. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Irritabilité. Voir Syndrome prémenstruel (SPM), Caféine (SPM), Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM)
J
  • Jours, Moins de 11 jours de phase lutéale. Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Lumière nocturne
  • Jours, Menstruations de plus de 6 jours. Voir Ménorrhagie
K
  • Kyste au sein. Voir Caféine (SPM)
L
  • Libido sous Désir sexuel
  • Liquide, Rétention de. Voir Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM)
  • Lumière nocturne. Voir Lumière nocturne, Hypoglycémie
  • Lutéale, Phase lutéale de moins de 11 jours. Voir Fonction lutéale anormale (SPM), Lumière nocturne
M
  • Maux de tête. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Médicaments. Voir Caféine, Hyperthyroïdie, Réduction de la glaire, Fausse-couches répétées en début de grossesse, Anomalies du
  • sperme, Dysménorrhée (menstruations douloureuses), Candidose
  • Ménorrhagie post-pilule. Voir Post-pilule
  • Menstruations abondantes (ménorrhagie post-pilule). Voir Post-pilule
  • Menstruations abondantes. Voir Ménorrhagie, Hypothyroïdie, Endométriose
  • Menstruations de plus de 6 jours. Voir Ménorrhagie
  • Menstruations douloureuses. Voir Endométriose
  • Menstruations faibles. Voir Hyperthyroïdie
  • Midol. Voir Caféine (SPM)
  • Migraines (déclenchées par une lumière intense, des senteurs, des aliments ou la caféine). Voir Hypoglycémie (SPM)
  • Moelle épinière, Anomalies à la. Voir Anomalies congénitales
N
  • Nausée. Voir Ménorrhagie
  • Nervosité. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Neuropathies aux mains et aux doigts. Voir Toxémie (pré-éclampsie) de grossesse
  • Nicotine, excès de. Voir Fausses-couches répétées en début de grossesse
O
  • Odeur désagréable « de poisson ». Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • OEdème sous Enflure
  • Ovulation d’un ovule immature. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Ovulation retardée. Voir Post-pilule
  • Ovule immature, Ovulation d’un. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
P
  • Palpitations. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Patron de glaire sous Glaire
  • Perte de mémoire. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Pertes en plaque qui sentent comme de la levure à pain. Voir Infection vaginale au candida,
  • Pertes vaginales grises ou jaunâtres. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Petit décalage (moins de 0.2˚C). Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Pleurs. Voir Syndrome prémenstruel (SPM)
  • Postpartum, Saignements abondant, spotting constant ou prolongé durant. Voir Lumière nocturne
  • Prolactine stimulée. Voir Hypoglycémie (SPM)
  • Prostatite sous Infection de la prostate
Q
  • QI faible des bébés. Voir Hypothyroïdie
R
  • Règles sous Menstruation
  • Rétention de liquide. Voir Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM)
  • Rougeurs à la vulve. Voir Infection vaginale au candida, Candidose
  • Rougeurs aux hauts des cuisses. Voir Infection vaginale au candida, Candidose
S
  • Seins, Cancer du. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Seins douloureux. Voir Déficience en vitamine E (SPM), Caféine (SPM)
  • Seins, inconfort aux. Voir Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM)
  • Sensibilité aux seins. Voir Syndrome prémenstruel (SPM), Déficience en vitamine E (SPM)
  • Sommeil dérangé. Voir Caféine (SPM)
  • Spermatozoïdes, Anomalies de la morphologie des. Voir Anomalies du sperme
  • Spermatozoïdes, Anomalies du dénombrement des. Voir Anomalies du sperme
  • Spermatozoïdes, Mutations des. Voir Anomalies du sperme
  • Sperme, Volume du insuffisant. Voir Anomalies du sperme
  • Spina-bifida et autres anomalies à la moelle épinière. Voir Anomalies congénitales
  • SPM « A ». Voir Sensibilité plus grande à la prolactine et prolactine trop élevée (SPM), Caféine (SPM)
  • SPM « C ». Voir Hypoglycémie (SPM), Déficience en vitamine E (SPM)
  • SPM « D ». Voir Déficience en vitamine E (SPM)
  • SPM « H ». Voir Rétention anormale de liquide (SPM)
  • Spotting brunâtre après l’ovulation. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Spotting rouge avant la menstruation. Voir Fonction lutéale anormale (SPM)
  • Stimule la prolactine. Voir Hypoglycémie (SPM)
T
  • Température basale basse (36.2˚C et moins). Voir Hypothyroïdie
  • Température basale élevée. Voir Hyperthyroïdie
  • Température en yoyo. Voir Syndrome de l’ovaire poly-kystique
U
  • Urinant, Douleur en. Voir Infection bactérienne du vagin ou de l’urètre
  • Urologue. Voir Préménopause.
V
  • Vagin, Infections répétées du. Voir Candidose, SPM, infection vaginale, dysménorrhée, prostatite
  • Vaginite. Voir Infection du vagin.
  • Vaporisateur nasal. Voir Prostatite (infection de la prostate)
  • Vitamine A, Excès de. Voir Anomalies congénitales


Marie-Hélène Viau

Marie-Hélène Viau

Agente de communication

1 commentaire

  • Lien du commentaire yaya kone Mercredi, 25 Janvier 2012 05:36 posté par yaya kone

    femme qui voie ses regles le28 du mois et a eu des rapports sexuelles le 29 du meme mois oeut -elle avoir une grossesse?

Laissez un commentaire

Assurez vous de fournir l'information requise (*) là où indiqué.

 
Création du site Web Web Design Montreal