Found

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at eq2village.org Port 80
10 dangers pour la fertilité dans votre maison
Voir tous les articles

10 dangers pour la fertilité dans votre maison

Écrit par  Marie-Hélène Viau

Tout ce que l’on fait entrer dans notre maison est à surveiller. La question première : en quoi est-ce fabriqué? Ensuite, en ai-je vraiment besoin? Y a-t-il une alternative plus saine? Finalement, on passe à l’action.

10 dangers, 10 solutions.

1. Le rideau de douche

Vous rappelez-vous cette odeur de « neuf », en ouvrant le paquet de votre rideau de douche en PVC (polychlorure de vinyle)? C’était la libération  de composés organiques volatils, de phtalates et de métaux!  Les phtalates sont ajoutés à certains produits  de plastique afin de les rendre plus mous et plus flexibles.  Ils ne forment pas de lien chimique avec le plastique, de sorte qu’ils peuvent s’en échapper et nous contaminer tranquillement.

L’option d’un rideau « sans PVC », fait d'un plastique sans les molécules de chlore, reste un plastique.  Alors, le chanvre et le coton s’offrent comme une alternative naturelle et biodégradable qui exige toutefois  une salle de bains bien aérée pour faciliter le séchage. Plus dispendieux, le chanvre a l’avantage de résister aux moisissures.

2.  Les jouets pour enfantsJouet pour enfant

Le risque d’exposition au plomb et aux phtalates persiste dans les jouets pour enfants malgré une règlementation plus sévère, il faut donc éviter les trop vieux jouets, et les nouveaux faits de caoutchouc, PVC, vinyle et recouverts de peintures qui pourraient s’écaler. Les enfants s’intoxiquent du simple fait de porter à la bouche ces jouets ou juste leurs doigts imprégnés de ces résidus toxiques libérés.

3. Les produits d’hygiène personnelle et cosmétiques

Cosmétiques toxiques

Du dentifrice, au rince-bouche, en passant par les crèmes hydratantes, les soins pour les cheveux et les cosmétiques, les perturbateurs endocriniens s’y trouvent. 

Il est recommandé de préférer des produits aux ingrédients naturels, sans parfum, pour peau sensible ou certifiés ÉcoCert.

4. Les produits de lessive

Les résidus de substances toxiques dans les vêtements entrent par la peau. Choisir des produits sans parfum et certifiés biodégradables. En plus, vous ne contaminerez pas l’eau et la vie aquatique. Une recette facile de savon à lessive ? Faire fondre 150 g savon de Marseille à l'huile d'olive râpé ou de savon d'Alep dans 1 litre d'eau bouillante, diluer avec 2 litres d'eau froide et parfumer avec 20 gouttes d'huile essentielle de votre choix.

5. Les produits ménagers

Vinaigre, eau, citron, bicarbonate de soudeLes désinfectants et les antibactériens pour nettoyer la cuisine ou la salle de bain contribuent à la toxicité de la maison. Un simple mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre, à parts égales,  entraînera autant de propreté.

6. Les aliments en conserves

La plupart des boîtes de conserve en aluminium ont maintenant un revêtement intérieur en plastique fait de Bisphénol-A pour  prolonger la « fraîcheur ».  Lors de la fabrication du produit, le traitement thermique a toutefois  permis à ce contaminant de commencer à s’échapper dans les aliments.  Préférez les aliments frais ou congelés. Ou lancez-vous de la fabrication de vos conserves maison en pots de verre! Vous gagnerez également en qualité nutritive. C’est aussi une agréable activité familiale que l’on peut faire avec d’autres familles pour gagner du temps.

7. L’entreposage alimentaire

Plusieurs plastiques portent un code de recyclage de 1 à 7, habituellement à la base du contenant. Il faut proscrire les codes 3, 6 et 7 qui sont composés de perturbateurs endocriniens et favoriser les codes 2, 4 et 5. Par simple contact, les aliments peuvent en effet être contaminés par les plastiques servant à les préparer ou à les emballer. Jetez tout récipient de plastique usé ou cassé. Privilégiez le verre ou l’acier inoxydable pour vos aliments. Et rappelez-vous que « va au micro-ondes – microwave safe » signifie seulement que ce plastique ne va pas fondre, cela n’indique pas qu’il est sécuritaire… Tout apport de chaleur accélère l’émanation des contaminants que l’on retrouve dans les plastiques.

8. Les rafraîchisseurs d’air

chandelle non toxiqueÉliminez tout produit qui contient des parfums, sauf les huiles essentielles. Aérez naturellement votre maison, en ouvrant les fenêtres quelques minutes chaque jour. Vous laisserez échapper par le fait même des substances toxiques volatiles, prisonnières de votre maison.

Moins toxique que les encens, le papier d’Arménie, s'il est utilisé sans aération, peut être nocif, puisque des résidus (formaldéhyde et benzène) et du monoxyde de carbone s'en dégagent.


9. La batterie de cuisine

Le revêtement antiadhérent émet des vapeurs toxiques. Éliminez le téflon. Préférez la fonte émaillée, l'acier inoxydable et le verre allant au four. D’ailleurs, cuisiner à des températures plus basses permet de protéger la valeur nutritive des aliments et de prévenir le cancer.

10. La poussière

Votre divan imperméable, votre télévision de plastique, vos rideaux de salon traités contre le feu,  votre édredon antitache, la mousse qui compose vos coussins, etc., tous ces objets laissent échapper des perturbateurs endocriniens qui se déposent dans la poussière de votre maison. En fait, la poussière est la source la plus importante d’exposition aux phthalates, aux métaux comme le mercure et l’arsenic, aux pesticides et ignifuges bromés. Alors, époussetez régulièrement!


Laissez un commentaire

Assurez vous de fournir l'information requise (*) là où indiqué.

 
Création du site Web Web Design Montreal