Found

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at eq2village.org Port 80
L'acupuncture et le chemin de la fertilité
Voir tous les articles
Jeudi, 10 Juillet 2014 14:04

L'acupuncture et le chemin de la fertilité

Acupuncture Acupuncture Shutterstock

Par Chantelle Vignola-Clermont, acupuncteure travaillant en gynécologie, fertilité et périnatalité

Une grossesse dépend d’une succession de petits miracles... Comment l’acupuncture peut faire une différence en fertilité? Démonstration en 7 points.

La conception dépend d’un fragile équilibre permettant la production et la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde de bonne qualité, la fécondation, le développement d’un embryon, puis le maintien de conditions spécifiques optimales à son implantation et à son développement. Après plusieurs mois d’essais infructueux, cette succession de petits miracles peut apparaître inatteignable.

Avec l’aide de différents traitements et interventions, combinés à des changements dans les habitudes de vie du couple, d’importants gains peuvent être réalisés et faire toute la différence. Parmi les pistes de solutions qui méritent d’être envisagées, il y a l’acupuncture. Cette médecine plusieurs fois millénaire a largement démontré son efficacité en fertilité de maintes façons.

1. Stress

Le stress a un impact réel sur la fertilité par ses répercussions sur le système endocrinien. Un système nerveux sous tension libère des substances contre-productives à la cascade hormonale nécessaire à la reproduction. Le stress peut notamment être en cause dans les troubles de l’ovulation. En stabilisant le système endocrinien, l’acupuncture aide le cerveau à maintenir les hormones du stress à des niveaux plus bas. L’attention du corps est ainsi ramenée à la régulation de mécanismes tels que la reproduction.

Système reproducteur féminin2. Cycle menstruel

La régularisation du cycle menstruel ne concerne pas seulement sa longueur, mais aussi sa qualité. Pour permettre la compréhension et le traitement des problèmes de fertilité féminine, la médecine chinoise a décrit le cycle menstruel en plusieurs phases, toutes interreliées et possédant une fonction spécifique : Sang (menstruations), Yin (phase folliculaire), de transformation du Yin au Yang (ovulation), Yang (phase lutéale) et Qi (prémenstruelle).

La prise de la température basale, et l’observation d’autres signes du corps, par la méthode sympto-thermique (MST), permettent de mieux repérer, situer et observer les différentes phases du cycle, et d’en faire l’analyse. La MST constitue non seulement une précieuse alliée en recherche de grossesse, mais aussi un très bon outil diagnostique permettant à l’acupuncteur de travailler sur l’optimisation du cycle de façon plus précise.

3. Circulation sanguine aux organes reproducteurs

L’irrigation adéquate des organes reproducteurs améliore leur fonctionnement, tant chez l’homme que chez la femme. Des entraves à la circulation sanguine, parfois dues à la présence de tissus inappropriés, d’obstructions et d’adhérences dans la zone génitale, peuvent entraîner des problèmes de conception. Le stress peut également diminuer la circulation pelvienne. L’acupuncture favorise un bon afflux de sang aux organes ciblés, permettant ainsi d’en optimiser les fonctions et de favoriser la réceptivité de l’endomètre, caractéristique très importante pour la nidation de l’embryon.

4. Prévention de fausses couches

L’acupuncture aide à prévenir les fausses couches causées par des réactions physiologiques ou par des problèmes d’implantation. Dès les premiers signes, quelques traitements peuvent contribuer à calmer l’utérus, à enrayer les contractions et à arrêter les saignements. Dans le cas d’un historique de fausses couches à répétition, un suivi avant la conception permet d’optimiser les réserves du corps en amont. Poursuivis quelques semaines une fois la grossesse débutée, les traitements participent à la prévention.

5. Infertilité inexpliquée

L’infertilité inexpliquée s’avère un diagnostic médical frustrant puisque les tests « classiques » présentent des résultats normaux. Parfois, le déséquilibre n’est pas assez significatif pour être détecté, mais suffisant pour représenter une embûche à la conception. Or, la médecine chinoise a la spécificité de cibler et de traiter certains déséquilibres avant même qu’ils ne causent des dommages. Grâce à un bilan de santé complet, dans une optique holistique qui prend en considération différents aspects de la vie de la personne, l’acupuncture peut cibler certains éléments qui ont des impacts directs sur la sphère reproductive. De plus, un couple à la recherche d’une grossesse, mais qui ne présente pas de déséquilibre majeur, peut être suivi en acupuncture, à titre préventif, de la même façon qu’on préconise une bonne hygiène de vie en préconception.

6. Fertilité masculine

L’acupuncture peut améliorer la fertilité masculine, qui est toute aussi importante, quoique rarement abordée. La bonne qualité du sperme est essentielle à la conception et plusieurs facteurs l’influencent. Des traitements d’acupuncture peuvent, par exemple, augmenter la quantité et la qualité des spermatozoïdes en favorisant la circulation locale et la régulation hormonale. Puisque la maturation complète d’un spermatozoïde nécessite jusqu’à trois mois, un suivi en acupuncture pour une même durée est recommandé. Il peut être intéressant d’effectuer un spermogramme avant et après la période de traitements, afin d’observer les changements.

7. Procréation assistée

L’acupuncture favorise une meilleure réaction du corps à la procréation assistée. Un suivi hebdomadaire durant les deux à trois mois précédant la procédure est recommandé, surtout si l’âge de la femme est avancé, ou s’il y a des problèmes hormonaux ou de nidation connus. Les traitements permettent alors de préparer le corps, le système endocrinien, la cavité pelvienne et l’endomètre. Par la suite, l’acupuncture peut accompagner la femme à chacune des étapes de la procédure. Grâce à ces traitements, on observe une diminution du stress, des effets secondaires reliés aux médicaments, ainsi qu’une meilleure réponse aux traitements hormonaux. L’acupuncture vise aussi à assurer une bonne circulation sanguine à l’utérus et à favoriser l’implantation.

Prendre en charge sa fertilité

Le parcours en fertilité est parsemé d’embûches, d’espoirs, de hauts et de bas. Bien que vous soyez possiblement suivis par plusieurs professionnels, n’oubliez jamais que vous êtes ceux à qui ce projet tient le plus à cœur. Posez toutes vos questions, demandez des explications, faites vos recherches et trouvez vos réponses. Mais surtout, délimitez votre zone de confort et respectez votre rythme et vos limites, pour que le chemin que vous parcourez vous ressemble et vous amène plus loin.

Pour plus d'information, visitez le site Web de Chantelle Vignola-Clermont, acupuncteure


Références

Lewis, Randine, 2005, The Infertility Cure, Little, Brown and Company

Betts, Debra, 2006, The essential guide to Acupuncture in Pregnancy & Childbirth, The Journal of Chinese Medicine

Maciocia, Giovanni, 1998, Gynécologie et obstétrique en médecine chinoise, Bruxelles, SATAS


Quelques études

Controlled study on acupuncture for treatment of endocrine dysfunctional infertility

Acupuncture normalizes dysfunction of hypothalamic-pituitary-ovarian axis.

Electroacupuncture reduces uterine artery blood flow impedance.

Controlled study on Shu-Mu point combination for treatment of endometriosis

Acupuncture as a therapeutic treatment option for threatened miscarriage

Eastern medicine approaches to male infertility

Exploring the effects of Chinese medicine in improving uterine endometrial blood flow for increasing the successful rate of in vitro fertilization and embryo transfer

Laissez un commentaire

Assurez vous de fournir l'information requise (*) là où indiqué.

 
Création du site Web Web Design Montreal