Found

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at eq2village.org Port 80
Réapproprier son pouvoir = apprendre + agir
Voir tous les articles

Réapproprier son pouvoir = apprendre + agir

Seréna Québec a recueilli les témoignages de deux jeunes femmes qui ont choisi l'approche naturelle en contraception, notamment pour des raisons de santé et d'environnement, mais surtout d'autonomisation face au corps féminin.

La méthode sympto-thermique, un outil d'empowerment et d'émancipation féminine?

Un article paru dans le Mamanzine du Groupe Maman, 2014

        Theresia avait chaque mois différents maux, comme des coups de fatigue. « Quand on ne sait pas pourquoi, c’est décourageant ». Après avoir suivi un atelier sur la méthode sympto-thermique (MST), elle a été rassurée de constater le lien avec son cycle.  « Le plus formateur a été de savoir où moi j’en suis, de me comprendre ».

 Cet apprentissage du cycle féminin, par l’observation des signes de fertilité,  a été le point de départ pour la prise en charge de sa santé : « Ça donne un outil pour travailler, une lecture que je n’avais pas avant ». « Par exemple, je sais maintenant que 5 jours avant les menstruations, je serai susceptible d’être irritable et d’avoir des maux de tête; je peux même identifier un dérèglement hormonal ».

 Parce que la MST fait partie de son cheminement dans une responsabilité individuelle, elle recommande aux  femmes de l’apprendre, au moins « juste pour les avantages à connaître leur cycle ». Ainsi informées, elles pourront « faire un choix plus éclairé » sur les options en contraception ou pour planifier une  grossesse.

 Préoccupée aussi par la pollution,  Theresia affirme que pour elle la MST « fait plus de sens, car il n’y a pas de rejets dans l’environnement».

 Theresia soutient qu’il a des femmes qui rejettent la pilule, sans savoir par quoi la remplacer. « Angoissées, déconnectées de leurs corps, elles jouent avec le feu». Elles seraient pourtant « soulagées de savoir qu’il existe une méthode saine et écologique, qui ne s’appuie pas sur des suppositions ».

 Par la suite, elle est retournée suivre un atelier sur la MST, avec son amoureux cette fois, pour l’appliquer en gestion de la fertilité. « Sa meilleure compréhension de la femme que je suis a aidé à  une meilleure intimité dans notre couple ».

 Theresia croit que, malgré la réticence de certains hommes à apprendre la MST, « ils trouvent ça beau finalement; ils valorisent une femme qui choisit de sortir du flou et qui se prend en main. »

Jeune femme - empowerment        Élizabeth vivait un stress insoutenable avec la pilule contraceptive. La jeune femme exigeait en plus de son  partenaire le retrait avant éjaculation, tellement elle craignait une grossesse non désirée. Sa vie sexuelle en souffrait. Elle n’arrivait juste pas à avoir confiance, même en suivant les recommandations d’usage. « On entend tellement d’histoires reliées à la pilule. On ne sait jamais vraiment comment notre corps va réagir. »

La solution est venue grâce à la MST. « J’ai compris une chose essentielle : quand tu connais et que tu comprends ton corps, là, tu as beaucoup plus de contrôle, un contrôle réel. »

« Maintenant, ce n’est pas la pilule qui dicte un comportement à mon corps, c’est moi qui prends les décision appropriées pour avoir des relations sexuelles quand je veux et pour les choix que je fais ». Ses inquiétudes dissipées, elle vit une grande complicité avec son partenaire qui collabore dans l’application de la MST. Surtout, elle se sent « comprise, accompagnée et plus libre ».

Elle pense que contrairement aux hommes, « puisque notre appareil reproducteur se situe à l’intérieur, les femmes ne sont pas portées à se toucher et à s’examiner ». Élizabeth déplore que les connaissances sur le cycle féminin et les alternatives naturelles ne soient pas diffusées dans les écoles ou les cliniques médicales, et que les effets secondaires des méthodes hormonales ne soient pas plus étudiés.

La pilule lui avait été également prescrite pour contrer ses douleurs menstruelles. « J’ai développé d’autres techniques efficaces, comme le sport».

Aujourd’hui, Élizabeth se sent plus consciente et confiante. « Par exemple, quand j’approche de l’ovulation, je remarque que ma peau change; mon partenaire trouve à ce moment-là que je suis encore plus belle! ».


 Recueil des témoignages et rédaction par Marie-Hélène Viau


Seréna Québec propose régulièrement des ateliers de formation sur la méthode sympto-thermique dans plusieurs régions du Québec, et même à distance.

Inscrivez-vous : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , 1-866-2-SERÉNA

Laissez un commentaire

Assurez vous de fournir l'information requise (*) là où indiqué.

 
Création du site Web Web Design Montreal