Found

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at eq2village.org Port 80
Les bienfaits de la méthode sympto-thermique pour les femmes

Les bienfaits de la méthode sympto-thermique pour les femmes

Pourquoi se préoccuper de gérer sa fertilité naturellement alors que des moyens simples et faciles sont largement disponibles? Il en va de chacun selon ses valeurs et aspirations, mais contrairement aux mythes répandus, les avantages d'une méthode naturelle sont nombreux… et il existe aussi des inconvénients aux moyens de contraception classiques.

Les méthodes contraceptives hormonales (pilules, injections, timbres et stérilet à progestatif) se basent sur l'intervention biochimique dans le cycle naturel du corps. Plusieurs effets secondaires leur sont souvent associés : maux de tête, nausées, sensibilité aux seins, saignements irréguliers, irritation de la peau, acné, etc. De plus, en soumettant le corps à un contrôle hormonal artificiel, c'est à long terme que des conséquences plus fâcheuses peuvent survenir. Plusieurs études ont observé que ces méthodes pouvaient affecter la fertilité chez certaines femmes, même après leur arrêt. En effet, suite à cette prise d’hormones, on observe souvent un long délai avant le retour de la fertilité (plusieurs mois, même jusqu'à deux ans dans certains cas). La prise d'hormones diminue en outre la qualité de la glaire, qui a la charge de former une sorte de sentier pour le trajet des spermatozoïdes vers l'ovule; c'est un élément très important pour qu'une relation sexuelle entraîne la fécondation. On a aussi observé que des femmes ayant cessé de prendre la pilule après quelques années avaient une glaire épaisse comme celle de femmes pré-ménopausées! De plus, la pilule prise tôt à l'adolescence peut entraver la maturation complète du système reproducteur. Aussi, ces méthodes contraceptives hormonales diminuent la production de lait lors de l'allaitement maternel et sont donc déconseillées lors de l'allaitement. Enfin, les hormones artificielles augmentent à plus long terme le risque de certains cancers (quoiqu'elles les réduisent pour les cancers de l'endomètre et des ovaires).

Les contraceptifs hormonaux ont comme objectif de perturber une série de réactions physiologiques normales du corps de la femme qui trompent le système reproducteur. Or, le corps humain n’est pas composé de parties mécaniques et de systèmes indépendants les uns des autres; l’organisme vivant est un tout holistique. Dans cette optique, il est envisageable que la prise d'hormones ait des effets sur l'ensemble de l'organisme en plus de brouiller le contact que la femme entretient avec son corps. Il est encore difficile d’évaluer pleinement tous ces effets, la plupart des études ne se concentrant que sur des aspects bien précis et facilement identifiables.

Plusieurs d'entre nous préfèrent plutôt voir le corps comme un tout composé d'éléments en constante interaction, indissociables de l'être pris dans son ensemble et de la nature qui l'entoure. De plus en plus de gens choisissent de se mettre à l'écoute de leur corps, et la méthode sympto-thermique peut être un outil très riche dans cette démarche. Le cycle féminin reflète l'état de santé général de la femme. En laissant libre cours à son déroulement et en l'observant à l’aide de la méthode sympto-thermique, il est possible de mieux se comprendre et de détecter précocement plusieurs problèmes de santé qui seraient masqués par les contraceptifs hormonaux, permettant ainsi d’agir avant que ces problèmes s’amplifient. C'est donc dire un autre avantage d’une méthode naturelle comme la méthode sympto-thermique: elle permet une responsabilisation face à sa santé reproductive et sexuelle et contribue de ce fait à une prise en charge de sa santé globale.


Retour en haut