Error
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 72
Voir tous les articles

Le palmarès de la contraception écologique

Written by 
Rate this item
(1 Vote)

Le courant écologique occupe de plus en plus de place dans la conscience des gens. On cherche donc davantage à réduire notre empreinte écologique dans nos activités quotidiennes : jardinage écologique, couches de coton, sacs réutilisables, etc. Parmi cette quête d’un plus grand respect de l’environnement, il est rare que nous nous posions des questions sur la contraception. La contraception peut être polluante ou écologique! Voici un palmarès de la contraception selon son caractère écologique.


Les condoms

Les condoms ont bien sûr l’avantage indéniable de protéger contre les infections sexuellement transmissibles. Toutefois, du point de vue de la « contraception écologique », les condoms sont fabriqués de latex et génèrent donc des déchets à chaque utilisation. Le latex est issu de l'arbre d'hévéa poussant dans la forêt tropicale et est souvent planté intensivement et exploité dans des conditions abusives. Plusieurs composés entrent dans son processus de fabrication, sans compter la pollution due au transport, totalisant des milliers de kilomètres en partant du lieu d’extraction de la matière première (Asie du Sud-est principalement) jusqu’à l’usine, puis du produit fini jusque dans les rayons de pharmacie. Les condoms arrivent donc bons derniers dans la course au titre de la contraception écologique de choix!

Les méthodes hormonales

Les méthodes hormonales comprennent les pilules anovulantes, le timbre contraceptif (Evra), l’anneau vaginal, les injections (Depo provera) et le stérilet avec progestérone (Mirena). Les effets environnementaux des hormones artificielles prescrites aux femmes sont encore mal connus. Nous savons toutefois que les femmes qui prennent la pilule ou de l’hormonothérapie éliminent ces hormones artificielles par leur urine. Or, les usines de filtration d’eau ne sont pas équipées pour retenir et éliminer ces hormones, celles-ci se retrouvent alors directement dans les cours d’eau et entrent dans la chaîne du vivant, ce qui cause des problèmes au niveau de l’équilibre hormonal et de la reproduction de plusieurs espèces animales. À ce sujet, plusieurs observations inquiétantes ont été soulevées quant à la quantité d’hormones présentes dans l’environnement et leurs effets potentiels sur les organismes vivants qui y sont exposés. Au niveau de la contraception écologique, les méthodes hormonales ne font donc pas nécessairement beaucoup mieux que les condoms.

Les autres méthodes mécaniques

Outre le condom, les méthodes barrières comprennent le diaphragme et la cape cervicale. Celles-ci sont des méthodes qui produisent en effet moins de déchet que les condoms. Il faut toutefois savoir qu’elles sont nettement plus efficaces lorsqu’utilisées avec spermicide. Les spermicides, de par leur contenu chimique et le cycle de production, produisent eux aussi une certaine quantité de déchet. Ces deux méthodes se voient ainsi décerner la médaille de bronze de la contraception écologique!

Le stérilet en cuivre

Le stérilet en cuivre est un dispositif intra-utérin qui peut durer jusqu’à 10 ans! Il génère ainsi très peu de déchet. Cependant, il pourrait potentiellement avoir une certaine toxicité encore mal connue. Le stérilet en cuivre mérite tout de même la médaille d’argent!

Les méthodes naturelles

Ces dernières gagnent la médaille d’or de la contraception écologique de choix! En effet, elles ne produisent absolument aucun déchet et en plus, elles respectent l’équilibre interne du corps de la femme. Elles sont donc les seules à permettre l’harmonisation de nos comportements avec la nature et soi-même. Ces méthodes comprennent la méthode sympto-thermique, la méthode de la glaire (Billings), la méthode thermique et la méthode du calendrier (Ogino-Knauss).

Ces méthodes sont bien inégales quant à leur efficacité et elles ont donc souvent mauvaise presse. En réalité, il est vrai que la méthode du calendrier est peu efficace, particulièrement pour celles qui n’ont pas un cycle régulier. Toutefois, la méthode sympto-thermique est la plus efficace de toutes les méthodes naturelles, avec une efficacité comparable à la pilule! Pour en savoir plus sur cette méthode, consultez Seréna.

Ainsi, un geste aussi intime que la contraception peut être vu sous la loupe environnementale. Ceci est vrai pour la plupart de nos gestes : alimentation, déplacements, habillement… Au fur et à mesure que nous réalisons ces impacts, il devient possible de modifier nos comportements pour un virage vert!

Références
SELLMAN, Sherill. Hormone Heresy - What Women Must Know About Their Hormones, Getwell International, 2000.

FRANK-HERRMANN P, HEIL J, GNOTH C, TOLEDO E, BAUR S, PYPER C, JENETZKY E,.STOWITZKI T, FREUNDL G. The effectiveness of a fertility awareness based method to avoid pregnancy in relation to a couple’s sexual behaviour during the fertile time: a prospective longitudinal study. Hum. Reprod, 22, 5 :1310-1319, 2007.

Leave a comment

Assurez vous de fournir l'information requise (*) là où indiqué.

 
Création du site Web Web Design Montreal