Found

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at eq2village.org Port 80
Serena
Erreur
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 123
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 72

Il existe plus d’une quinzaine de méthodes contraceptives de nos jours connues à travers le globe. Le choix de la contraception est un fait plus social et culturel que physique ou sexuel.

Les premières traces de préservatifs ont été trouvées sur des momies, datées de -1 350 à -1 200 ans. Certains condoms étaient composés de lin coloré trempé dans l’huile d’olive, d’autres d’une membrane intestinale de mouton. Plus étonnant encore les égyptiens anciens réduisaient en poudre les graines de grenade contenant un œstrogène naturel que les femmes avalaient, donnant les effets similaires à celle d’une pilule contraceptive. Mais ce n’est pas tout.

Depuis quelques années, le lien entre l’alimentation et la santé a été prouvé scientifiquement d’où cette explosion des aliments-médicaments, encore appelés « alicaments ».

Les alicaments sont par exemple les œufs enrichis en oméga-3 ou les produits laitiers avec plus de calcium, les jus de fruits contenant plus de vitamines, etc. De plus en plus d’études s’intéressent plus précisément aux liens entre l’alimentation, la fertilité et le cycle menstruel. Une alimentation adaptée à chaque femme contribue à diminuer les dérangements et les perturbations des cycles menstruels et de la fertilité. Encore faut-il d’abord connaître son cycle et arriver à identifier les différentes manifestations de sa fertilité et de leur perturbation.

Trois mille ans avant Jésus-Christ, les Égyptiennes utilisaient du khôl, un minerai de plomb pour maquiller leurs yeux. Dans l’Antiquité, les Grecques se poudraient à la céruse, un pigment blanc à base de plomb qui sera largement utilisé jusqu’en 1915. Les femmes se maquillaient avec les produits de l'époque, essentiellement faits de produits toxiques comme les métaux, qui détruisent l'apparence de la peau et provoquent un vieillissement prématuré de cette dernière. De nombreuses femmes sont ainsi mortes intoxiquées. 1

De nos jours, avec l’avancée scientifique et la réglementation, nos produits cosmétiques sont strictement contrôlés. Nous ne courons donc aucun risque ? Pas si sûr…

Vous ne savez jamais quand vos menstruations vont tomber. Ni combien de temps elles vont durer? Vous n’arrivez pas à identifier votre période fertile d’un cycle à l’autre?

Vous faites partie des femmes qui ont des cycles menstruels irréguliers. De nombreuses causes peuvent entraîner des cycles irréguliers. Rassurez-vous, l’irrégularité n’est pas un indicateur d’infertilité et peut souvent se corriger. Que devez-vous faire pour régulariser votre cycle?

Résumé par Robert Johnson du livre FERTILITY, CYCLES AND NUTRITION, par Shannon, M., CCL, Cincinnati, 2001
(Avec quelques adaptations de Dre Suzanne Parenteau)

POURQUOI LES FEMMES CHANGENT-ELLES ?

La plupart des animaux sauvages restent fertiles jusqu'à leur mort. De même pour les mâles humains : bien que certains puissent devenir moins fertiles, les hommes en général ne souffrent pas d'arrêt de leur fertilité, et il existe en effet d'innombrables cas  confirmés de vieillards, même un de 94 ans, devenant pères.

Médicalement, une femme est en ménopause lorsque les menstruations ont cessé complètement depuis douze mois. Cependant, certains symptômes peuvent se manifester pendant un certain nombre de mois avant (préménopause) : changements dans la durée du cycle, types de saignements auxquels peuvent s'ajouter des pertes intermenstruelles.

Par rapport à la longueur des cycles, on peut diviser la préménopause en deux phases.

La phase I se caractérise par un raccourcissement des cycles, qui demeurent cependant aussi réguliers qu'auparavant. Cette phase passe souvent inaperçue aux femmes qui n'observent pas de près leur cycle. Une femme qui avait des cycles variant de 27 à 30 jours dans la vingtaine se mettra dans la trentaine à faire des cycles de 25-26 jours à 28-29 jours. Une autre dont les cycles variaient entre 29 et 34 jours verra apparaître des cycles de 27-28 jours. Cette phase peut durer plusieurs années. Puis tout à coup, peut-être dans la quarantaine, l'ovulation se fait attendre une ou deux semaines de plus que d'habitude, et le cycle en est allongé d'autant.

C'est la phase II, phase caractérisée par l'irrégularité des cycles menstruels. Les longs cycles peuvent être isolés au début, puis se produiront de plus en plus souvent, alternant avec des cycles courts. En fin de préménopause, les longs cycles pourront durer des mois, mais de courts cycles pourront encore s'y intercaler.

La fertilité de la femme après une naissance

Tableau...

Lorsqu’elle est bien enseignée, bien comprise et appliquée avec soin et constance (usage parfait, perfect use), l’efficacité de la méthode sympto-thermique employée pour éviter la grossesse est comparable à celle de la pilule contraceptive et du stérilet Elle est supérieure à celle du condom, du diaphragme et des spermicides. Suite à un enseignement compétent, avec la collaboration des deux membres du couple et un suivi approprié, un couple a plus de 99% de probabilité de ne pas concevoir. Ainsi, on peut être autonome et gérer sa fertilité de façon très efficace pour le reste de sa vie.

Page 6 sur 6
 
Création du site Web Web Design Montreal