Found

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at eq2village.org Port 80
SerenaQC
SerenaQC

SerenaQC

Mercredi, 23 Février 2011 08:50

Matériel disponible



Thermomètre basal à deux décimales


Le thermomètre basal à deux décimales est un outil incontournable de la gestion naturelle de la fertilité. Il permet de prendre la température basal à chaque matin et ainsi de pouvoir déterminer sur le graphique, en prenant en compte les autres éléments appris en atelier, les phases du cycle menstruel.

Achat au bureau de Montréal : 16$
Achat en ligne et livraison incluse: 26$*

*Ce prix s’applique uniquement aux envois à travers le Québec. Pour les achats hors-Québec, contactez-nous.



Thermomètre basal à deux décimales et tablette de 12 graphiques


Les deux outils de base de la méthode symptothermique.

Achat au bureau de Montréal : 20$
Achat en ligne et livraison incluse: 26$*

*Ce prix s’applique uniquement aux envois à travers le Québec. Pour les achats hors-Québec, contactez-nous.

Tablettes de graphiques symptothermiques


Tablette de 12 graphiques symptothermiques


Achat en personne : 5$
Achat en ligne et livraison incluse: 10$*

*Ce prix s’applique uniquement aux envois à travers le Québec. Pour les achats hors-Québec, contactez-nous.

Tablettes de graphiques symptothermiques



Basal Thermometer and a twelve symptothermal charts 


Purchase in the Montreal office : 20$
Online purchagse including delivery: 31$*

*This price is for a Quebec order. For outside Quebec sales, please contact us.

Symptothermal charts


ENGLISH version of twelve (12) symptothermal charts


Purchase in person: 16S

Online purchase including delivery: 31$

*This price is for a Quebec order. For outside Quebec sales, please contact us.

Symptothermal charts



Seréna, La fécondité apprivoisée, 1955-2005, Diane Gervais, anthropologue.


Ce livre de 107 pages rapporte l’histoire de Seréna depuis ses débuts, en 1955, jusqu’à nos jours. Il raconte l’évolution de l’organisme et le développement de la méthode sympto-thermique, en suivant les efforts de ses fondateurs, Rita Henry-Breault et Gilles Breault, et des centaines de personnes qui ont formé la relève.


Prix : 15$*

*Ces prix s'appliquent uniquement aux envois à travers le Canada. Pour les achats internationaux, contactez-nous.





Précis de la méthode sympto-thermique, Suzanne Parenteau, M.D.


Ce livre de 128 pages présente la méthode sympto-thermique de façon détaillée tout en l’illustrant par de nombreux exemples qui facilitent son utilisation*.


* D’après l’expérience à Seréna, l’enseignement de la méthode sympto-thermique offert par les couples-moniteurs est plus efficace que l’apprentissage personnel. Ce livre peut être utile en guise d’introduction ou en complément à un enseignement.

AVIS - La dernière édition remontant à 1986, de nombreux changements étant survenus depuis, Seréna a choisi de ne plus distribuer ce livre jusqu'à sa prochaine réédition prévue pour 2017. Toute l'équipe travaille actuellement à sa révision.

Prix : 15$*





Veuillez noter que les prix sont en dollars canadiens et s'appliquent seulement aux envois effectués à travers le Canada. Pour les achats internationaux, les prix seront ajustés en fonction des frais de livraison applicables. Vous n'avez qu'à communiquer avec nous pour obtenir plus de détails. Merci de votre compréhension.

 

Mardi, 22 Février 2011 04:42

À propos de Seréna

Mission

Seréna est un organisme sans but lucratif ayant pour mission d'habiliter les femmes et les couples à gérer leur fertilité de façon naturelle et efficace, en leur offrant une meilleure connaissance du cycle féminin. L’organisme se spécialise dans le développement et l'enseignement de la méthode sympto-thermique.

L’action de Seréna est appuyée sur le respect de la personne humaine (femme, homme et enfant) et de l’environnement.  Elle valorise la connaissance de soi, la santé naturelle, l’autonomie, le dialogue dans le couple et la prise en charge de la fertilité par le couple.

Historique

Seréna a été fondé à Lachine en banlieue de Montréal, en 1955, par Rita Henry-Breault et son mari Gilles Breault. C’est après avoir découvert la solution pour gérer eux-mêmes leur fertilité qu’ils ont eu le désir d’en faire bénéficier d’autres couples. Depuis, la méthode sympto-thermique s’est grandement développée et les enseignements offerts par Seréna se sont répandus au Québec et au reste du Canada.

Au cours des années, les besoins des couples en matière de contraception et de recherche de grossesse se sont transformés, mais l’utilisation de la méthode sympto-thermique demeure actuelle et s’adapte aux différents besoins des femmes et des couples d’aujourd’hui.

L’histoire de Seréna a été racontée récemment dans un volume intitulé Seréna, la fécondité apprivoisée, 1955-2005, écrit par l’anthropologue Diane Gervais.

Équipe

Nous ne pourrions parler de Seréna sans mentionner l’équipe qui se cache derrière. Cette équipe est composée de personnes dynamiques et passionnées, regroupant une centaine de couples-moniteurs bénévoles qui enseignent la méthode sympto-thermique à travers le Canada, de nombreux coordonnateurs et collaborateurs bénévoles, sans oublier nos médecins-conseil, Dre Suzanne Parenteau-Carreau et Dr Fabián Ballesteros.

Au Québec, il existe également un bureau central, situé rue Saint-Denis à Montréal, où travaille une petite équipe sous la direction de Véronique Moussin.

Expertise

Les couples-moniteurs chargés de l’enseignement de la méthode sympto-thermique sont formés et accrédités dans le cadre d’un programme national. Ils bénéficient d’un programme de formation continue local et provincial et demeurent ainsi à l’affût des derniers développements en matière de planification naturelle des naissances et de fertilité. Ils sont habilités à répondre à la majorité des questions concernant le cycle menstruel et les graphiques sympto-thermiques. Ils ont recours aux deux médecins-conseil de Seréna pour toute question dépassant leur compétence.

Seréna étant à l'avant-garde de la recherche dans le domaine de la planification naturelle des naissances, son expertise est reconnue internationalement. Depuis ses débuts, l’organisme a participé à de nombreuses recherches sur l’efficacité de la méthode sympto-thermique, les méthodes d’enseignement, l’évaluation d’outils de détection des signes de fertilité et le retour de la fertilité chez les femmes qui allaitent.

Financement

C’est grâce aux dons des utilisateurs et des particuliers, ainsi qu’aux contributions de la Fondation Rita Henry-Breault et Gilles Breault et du ministère de la Santé et des Services sociaux que Seréna Québec peut offrir ses services.

Fondation Breault

La Fondation Breault soutient l’action de Seréna depuis de nombreuses années. L’appui donné à Seréna sous forme de subvention est rendu possible grâce à la générosité de donateurs qui partagent les objectifs de la fondation :

- Permettre aux couples de mieux connaître leur fécondité propre et de la prendre en charge

- Contribuer à la recherche et à l’éducation du public en matière de vie familiale

- Valoriser une planification des naissances écologique qui respecte les lois naturelles de la fécondité chez la femme et chez l’homme

Mardi, 22 Février 2011 04:29

Tous les quiz

Quiz #1

Quiz #2

Quiz #3

Mardi, 22 Février 2011 02:41

Favoriser vos chances de conception

Ça y est! Vous avez pris la plus grande et belle décision de votre vie de couple : construire ensemble un tout nouveau projet, celui de donner vie à un petit être à votre image et devenir parent. Mais avant de vous lancer dans l’aventure, il faut être certain de mettre toutes les chances de votre côté. Bien planifier la grossesse passe par quelques étapes préalables.

1- Adopter une saine hygiène de vie

Pour un bébé et une maman en santé, il faut adopter dès l’esquisse du projet de conception une bonne hygiène de vie. Cela influence la fertilité et le bon déroulement d’une grossesse. Peu de futurs parents savent que même quatre mois avant la conception, leur mode de vie peut jouer sur la fertilité et sur la santé du bébé. Les gamètes mâles (cellules sexuelles) commencent en effet leurs genèses trois mois avant leur maturation. Un conseil donc valable autant pour Monsieur que pour Madame.

Une bonne forme physique rendra la grossesse et l'accouchement plus faciles. Mais l’excès nuit en tout, et trop d’exercice nuira à la conception, surtout si vous n'en avez jamais fait avant de planifier votre grossesse. De plus, prendre le temps pour des étirements, des périodes de détente et des exercices de respiration vous préparera adéquatement en plus de permettre l'irrigation sanguine du placenta.

Entre le moment où les deux partenaires décident de faire un bébé et celui où leurs efforts sont couronnés de succès, l’attente peut être longue. Pourquoi ne pas mettre à profit ce moment pour préparer le terrain? Si bien manger durant neuf mois est essentiel à la santé de maman et bébé, l’alimentation avant la grossesse l’est d’autant plus. Le fœtus va puiser dans les réserves de la mère l'énergie et les nutriments nécessaires à son développement, ce dès ses premiers jours de vie intra-utérine. C’est pourquoi vitamines, fer et iodes devraient accompagner les repas de la future maman avant de tomber enceinte.

La grossesse est une bonne occasion pour cesser de fumer. Le tabac est en effet responsable de fausses couches, saignement, naissance prématurée et faible poids du nouveau-né de même que l’accoutumance pour le bébé à la naissance.

Il en va de même pour la bière et les bons vins qui pourraient causer de nombreux problèmes, dont le retard de croissance, des malformations pour le fœtus. Le futur papa est tout aussi concerné puisque la prise d’alcool même avant la conception peut affecter la production des spermatozoïdes qui peuvent être en mauvais état, ce qui peut entraîner une fausse-couche.

Enfin, toute forme de pollution est nocive pour les femmes enceintes : la future maman devrait éviter de manipuler les produits chimiques, les solvants, les détachants, la peinture, la teinture, les pesticides, etc. De la même façon, elle doit se garder de changer la litière de minou pour ne pas attraper la toxoplasmose.

2- Mettre le temps de notre côté

La fertilité au fil des âges

L’âge influence la fertilité autant chez la femme que chez son partenaire. C’est à 20 ans que la femme est le plus fertile. À 30 ans, sa fertilité commence à diminuer, et à partir de 35 ans, cette baisse s’accentue d’année en année. Ainsi, une femme de 25 ans a 1 chance sur 4 de concevoir. À 35 ans ces chances diminuent de moitié et au-delà de 40 ans, les femmes n’ont plus qu’une chance sur 12 de tomber enceintes. Même si sa fertilité diminue avec les années, l’homme quant à lui reste potentiellement fertile toute sa vie contrairement à la femme. La petite fille vient en effet au monde avec un nombre limité d’ovules et elle n’en fabrique pas de nouveaux à mesure qu’elle vieillit.

Le bon « timing »

À l’inverse, une femme de 18 ans ou moins a plus de probabilités d’avoir une grossesse à risque qu’une femme dans la vingtaine par exemple. Pour vivre une grossesse saine et un accouchement à moindre risque, il faut donc respecter le bon « timing ». En effet, plusieurs études le démontrent : une grossesse trop rapprochée d’une naissance précédente, d’une fausse couche ou d’un avortement expose également la mère et le nouveau-né à un risque élevé de complications, parfois fatales. L’Organisation mondiale de la santé recommande donc d’attendre au moins 24 mois après une naissance vivante au risque d’un retard de croissance pour les jeunes enfants. Après une fausse-couche ou un avortement provoqué, l’intervalle devrait être de 6 mois au moins avant la prochaine grossesse pour réduire les risques pour la santé maternelle et périnatale. De la même façon, des naissances trop espacées (plus de cinq ans) provoquent chez la mère des grossesses à risque et un accouchement prématuré.

Saviez-vous que l’allaitement maternel exclusif protège les femmes d’une grossesse pendant une période de six mois : c’est la MAMA, la méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée.

Outre les risques encourus par la mère et le bébé, attendre avant d’agrandir la famille permet aux parents de souffler et refaire le plein d’énergie. L’aîné pourra encore profiter de l’attention de ses parents : les trois premières années sont extrêmement importantes pour le développement affectif de l’enfant. Et il lui sera plus facile d’accepter l’arrivée d’un nouveau bébé après plus de temps.

3- Percer le secret du cycle ou cibler la période fertile

Vous êtes maintenant prête à passer à l’action! Et les chances de tomber enceinte dépendent du cycle féminin, qui commence le premier jour des règles. Plusieurs méthodes existent pour déterminer le moment opportun. L’une d’elles, la méthode sympto-thermique (MST), se base sur la connaissance du cycle. Elle permet de cibler les meilleurs moments pour avoir des rapports sexuels. En suivant la MST ou méthode Seréna, on apprend à reconnaître les signes de fertilité.

Trois signes sont révélés par le corps de la femme. Il suffit de savoir les observer. L’aspect de la glaire cervicale et la position du col de l’utérus qui changent tout au long du cycle constituent un indice pour prédire l’ovulation. La température vient confirmer ce que l’on a observé : une montée de température signifie que l’ovulation s’est produite. Il est alors pratiquement trop tard pour planifier une grossesse durant ce cycle, car l’ovule ne vit en moyenne que de huit à 12 heures, voire 24 heures. Le spermatozoïde, lui, a une durée de vie variant de quelques heures à six jours! C’est pourquoi les relations sexuelles doivent avoir lieu pendant que les signes de fertilité sont à leur maximum. Et même s’il n’y a pas eu de rapport sexuel le jour même de l’ovulation, mais quelques jours avant, les chances de concevoir sont tout de même très bonnes.

La MST est d’autant plus efficace pour concevoir lorsque la femme a un cycle irrégulier. La durée du cycle est alors variable et la femme n’ovule pas au même moment. En observant les signes au jour le jour, il est alors plus facile de prédire l’ovulation et donc le moment idéal pour vous laisser aller à vos ébats.

Mais le passage de la cigogne n’est pas qu’une question de statistiques et de probabilités, de calculs et de prévisions. Le hasard et la nature font parfois bien les choses et pour sûr, plus vous faites l’amour, plus vous aurez de chances d’attendre un heureux événement. Il faut donc user de patience et surtout laisser place au plaisir et à la spontanéité!

La femme qui accouche possède la preuve irréfutable que son couple est fertile. Si elle a une certaine expérience de l’observation de ses signes d’ovulation, elle pourra plus facilement détecter le retour de sa fertilité.

Après la naissance de l’enfant, toutes les femmes produisent une grande quantité de prolactine, une hormone sécrétée par l’hypophyse au cerveau et qui déclenche la lactation. Le retour de la fertilité après un accouchement dépend de la reprise des activités des hormones qui stimulent les ovaires.

Pourquoi se préoccuper de gérer sa fertilité naturellement alors que des moyens simples et faciles sont largement disponibles? Il en va de chacun selon ses valeurs et aspirations, mais contrairement aux mythes répandus, les avantages d'une méthode naturelle sont nombreux… et il existe aussi des inconvénients aux moyens de contraception classiques.

Les méthodes contraceptives hormonales (pilules, injections, timbres et stérilet à progestatif) se basent sur l'intervention biochimique dans le cycle naturel du corps. Plusieurs effets secondaires leur sont souvent associés : maux de tête, nausées, sensibilité aux seins, saignements irréguliers, irritation de la peau, acné, etc. De plus, en soumettant le corps à un contrôle hormonal artificiel, c'est à long terme que des conséquences plus fâcheuses peuvent survenir. Plusieurs études ont observé que ces méthodes pouvaient affecter la fertilité chez certaines femmes, même après leur arrêt. En effet, suite à cette prise d’hormones, on observe souvent un long délai avant le retour de la fertilité (plusieurs mois, même jusqu'à deux ans dans certains cas). La prise d'hormones diminue en outre la qualité de la glaire, qui a la charge de former une sorte de sentier pour le trajet des spermatozoïdes vers l'ovule; c'est un élément très important pour qu'une relation sexuelle entraîne la fécondation. On a aussi observé que des femmes ayant cessé de prendre la pilule après quelques années avaient une glaire épaisse comme celle de femmes pré-ménopausées! De plus, la pilule prise tôt à l'adolescence peut entraver la maturation complète du système reproducteur. Aussi, ces méthodes contraceptives hormonales diminuent la production de lait lors de l'allaitement maternel et sont donc déconseillées lors de l'allaitement. Enfin, les hormones artificielles augmentent à plus long terme le risque de certains cancers (quoiqu'elles les réduisent pour les cancers de l'endomètre et des ovaires).

Les contraceptifs hormonaux ont comme objectif de perturber une série de réactions physiologiques normales du corps de la femme qui trompent le système reproducteur. Or, le corps humain n’est pas composé de parties mécaniques et de systèmes indépendants les uns des autres; l’organisme vivant est un tout holistique. Dans cette optique, il est envisageable que la prise d'hormones ait des effets sur l'ensemble de l'organisme en plus de brouiller le contact que la femme entretient avec son corps. Il est encore difficile d’évaluer pleinement tous ces effets, la plupart des études ne se concentrant que sur des aspects bien précis et facilement identifiables.

Plusieurs d'entre nous préfèrent plutôt voir le corps comme un tout composé d'éléments en constante interaction, indissociables de l'être pris dans son ensemble et de la nature qui l'entoure. De plus en plus de gens choisissent de se mettre à l'écoute de leur corps, et la méthode sympto-thermique peut être un outil très riche dans cette démarche. Le cycle féminin reflète l'état de santé général de la femme. En laissant libre cours à son déroulement et en l'observant à l’aide de la méthode sympto-thermique, il est possible de mieux se comprendre et de détecter précocement plusieurs problèmes de santé qui seraient masqués par les contraceptifs hormonaux, permettant ainsi d’agir avant que ces problèmes s’amplifient. C'est donc dire un autre avantage d’une méthode naturelle comme la méthode sympto-thermique: elle permet une responsabilisation face à sa santé reproductive et sexuelle et contribue de ce fait à une prise en charge de sa santé globale.


Seréna est un organisme canadien. D'autres organismes dans le monde font la promotion de la méthode sympto-thermique et de la méthode de la glaire. Prendre note que Seréna n'endosse pas nécessairement toutes les informations, valeurs et positions véhiculées sur ces sites Internet.

Allemagne, Angleterre et Belgique
Fédération francophone pour le planning familial
http://www.pfn.be/

   France
CLER Amour et famille
http://www.cler.net/

  Australie
Australian Council of Natural Family Planning
http://www.acnfp.com.au/

  Etats-Unis
Couple to couple league
http://www.ccli.org/

  Royaume-Uni (United Kingdom)
Fertility UK
http://www.fertilityuk.org/

  Suisse
AVIFA Amour-vie-famille
http://www.avifa.ch/

Symptotherm
http://www.symptotherm.ch/fr/index.php

Cours consultations
http://www.cyclefeminin.ch/index.php?GCID=7

Autre méthode naturelle : méthode de la glaire
Méthode Billings
Centre Billings France
http://www.methode-billings.com

Modèle Creighton
Creighton model
http://www.creightonmodel.com/


Fédérations
FÉDÉRATION AFRICAINE D'ACTION FAMILIALE
http://linkcommittee.free.fr

INSTITUT EUROPÉEN D'ÉDUCATION FAMILIALE
http://www.eifle.org/


Durée d’une grossesse

La durée moyenne d’une grossesse, 280 jours, est habituellement calculée à partir du premier jour de la dernière menstruation et suppose que la femme a ovulé 14 jours plus tard, ce qui n’est pas toujours le cas. Le calcul est plus précis s’il est effectué à partir de la date de conception. Dans ce cas, il faut ajouter 266 jours à la date probable de la conception.

Vendredi, 07 Janvier 2011 21:33

Qu’est-ce que la methode sympto-thermique?

La méthode sympto-thermique est une méthode de planification naturelle des naissances qui consiste à repérer les jours fertiles et les jours infertiles du cycle féminin. Elle est efficace, écologique, économique, fondée sur la coopération du couple et appuyée scientifiquement.

L’utilisation de cette méthode demande d’observer et de noter quotidiennement, sur un graphique, les signes de fertilité féminine (la température matinale, les caractéristiques de la glaire cervicale et celles du col de l’utérus). Ces observations permettent ensuite l’identification des trois phases du cycle : infertilité relative, fertilité probable et infertilité certaine.

En apprenant à repérer chacune des trois phases du cycle, le couple choisit alors d’avoir ou non des rapports sexuels pendant la période fertile, selon son désir d’éviter ou de favoriser une grossesse.

L’interprétation des graphiques permet de :

  • Déterminer la période de l’ovulation
  • Identifier les périodes d’infertilité naturelle
  • Prédire le début des menstruations
  • Découvrir les irrégularités du cycle
  • Détecter les causes possibles d’infertilité
  • Observer le retour des cycles ovulatoires après l’utilisation de contraceptifs hormonaux, après l’accouchement et pendant l’allaitement
  • Confirmer une grossesse à ses débuts
  • Reconnaître les premiers symptômes de la préménopause
  • Suivre l'évolution des cycles tout au long de la préménopause, même lorsque ces cycles deviennent très longs

La méthode sympto-thermique peut être utilisée tout au long de la vie reproductive de la femme, incluant les situations d’allaitement et de préménopause.

Son apprentissage procure aux utilisateurs une connaissance plus complète de leur propre corps, une confiance en soi et une grande autonomie dans la gestion de leur fertilité.

Note : La méthode sympto-thermique ne protège pas contre les maladies transmises sexuellement.

Page 8 sur 8
 
Création du site Web Web Design Montreal